Derrière le micro

Comment garder un peu de nature chez soi quand on vit en ville au beau milieu du ronronnement des activités humaines et de ses pollutions visuelles, sonores et olfactives ?

Trois alternatives : faire des photos de la nature, capter ses sons, récolter ses odeurs!

Mon petit copain avait déjà pris la première alternative….et c’est tout naturellement que j’ai donc choisi la deuxième (la troisième doit également être intéressante mais difficile d’un point de vue technique !). C’est ainsi qu’en 2009, j’ai commencé à faire de la prise de son naturaliste, d’abord en France, puis en Amérique Latine au cours de notre projet L’Arbre A Noix.

La prise de son naturaliste m’a permis de découvrir la nature sous un autre angle celui des oreilles auquel de façon générale on ne fait pas attention mais qui nous manquerez beaucoup s’il n’était plus là, et qui surtout peut nous réserver de petites merveilles!

J’espère donc avec cette page web vous faire partager un peu de ce point de vue….pardon de ce point d’oreille !

Anne-Laure Allègre

© 2011 Au son du monde Suffusion theme by Sayontan Sinha